slogan

banniere

Vous êtes iciActualités»TABLEAU DE BORD SANGLIER ET REUNION MI-CHASSE
Gap : Aujourd'hui le soleil se lèvera à 08:35 et se couchera à 18:06.

TABLEAU DE BORD SANGLIER ET REUNION MI-CHASSE

TABLEAU DE BORD SANGLIER ET REUNION MI-CHASSE

Le Mois de Novembre est réservé au suivi des populations de sanglier en faisant un premier bilan des prélèvements dit à « mi-chasse » au 1er novembre pour les deux premiers mois de la saison de chasse.

Six réunions ont eu lieu pour les onze unités de gestion qui font l’objet d’un suivi des prélèvements, des dégâts agricoles et des travaux de prévention des dégâts.

A l’occasion des réunions 150 Présidents d’ACCA, de sociétés de chasse, de chefs de battues ont été réunis pour faire le bilan de la situation sangliers pour chaque unité de gestion

Les unités de gestion concernées sont UG E (Champsaur) UG F (Valgaudemard) UG D (Embrunais) UG I (Gapençais) UG J (Basse Durance) UG H (Sauvas) UG L (Aujour ) UG M Haut Buech UG K (Laragnais) UG O (Baronnie)s UG N (Rosannais).

A l’issue de ces réunions le recensement des sangliers prélevés à la chasse est de 2634 sangliers contre 1717 en 2016 à la même date. On observe une augmentation du tableau à mi-chasse de +53% par rapport à 2016.

La prévision de tableau de chasse est estimée à environ 6000 sangliers en 2017, l’année passée le prélèvement était de 4260 animaux.

On observe une augmentation importante des prélèvements en début de saison à la faveur de conditions de chasse favorable :

- L’absence de nourriture en forêt (glands et faînes) concentre les sangliers en fond de vallée à proximité des zones agricoles, facilitant l’exercice de la chasse.

- Par ailleurs les populations de sangliers se sont développées ces dernières années à la faveur de deux années consécutives de bonne reproduction.

Les travaux de protection des cultures sont conséquents, 960 hectares de parcelles agricoles sont protégés avec des clôtures financées par la fédération des chasseurs. D’autres procédés de protection des cultures sont utilisés comme le répulsif naturel par enrobage des semences ou l’agrainage linéaire de dissuasion en forêt pour détourner les sangliers des zones de cultures.

Le montant de la prévention des dégâts aux cultures s’élève à 48400€ en 2017.

Le 8 décembre 2017, le Conseil Départemental de la Chasse et de la Faune Sauvage s’est réuni pour statuer sur la prolongation de la chasse à fin Février :

  • 4 unités de gestion sont déjà soumises à prolongation, UG M (Haut Buech) UG K (Laragnais)

    UG O (Baronnies) UG N (Rosannais).

  • 3 nouvelles unités de gestion seront soumises à prolongation sous réserve de la parution de l’arrêté préfectoral, UG J (Basse Durance) UG H (Sauvas) UG L (Aujour).

Je vous invite donc à consulter les tableaux de bord mis en ligne sur le site internet, en cliquant ICI.