slogan

banniere

Vous êtes iciActualités»Fièvre Charbonneuse
Gap : Aujourd'hui le soleil se lèvera à 07:53 et se couchera à 18:49.

Fièvre Charbonneuse

Depuis le 28 juin 2018, la fièvre charbonneuse a été diagnostiquée sur plusieurs bovins, ovins, équins dans les communes suivantes du centre des Hautes-Alpes :

Ancelle, Avancon, ChorgesGap (Romette)La Bâtie-NeuveLa FreissinouseLa Roche des Arnauds, MontgardinRambaudSaint-Bonnet-en-ChampsaurSaint-Étienne-le-LausSaint-Léger-les-MélèzesSaint-Michel-de-Chaillol et Théus.

La fièvre charbonneuse atteint tous les mammifères domestiques et sauvages et ; elle est transmissible à l’homme pour qui elle dangereuse (si elle n’est pas traitée aux antibiotiques).

Les spores responsables de la contamination étant présents dans la terre, cette maladie apparaît de manière sporadique et localisée, et touche principalement les herbivores qui pâturent sur des prés contaminés.

Les intervenants dans la faune sauvage (FDC 05, ONCFS et laboratoire départemental) et les services de l’Etat font le maximum depuis le début de cette épidémie pour assurer une vigilance sanitaire adaptée et informer les usagers, en particulier les chasseurs de l’évolution de la situation.

Aucun animal sauvage n’a été diagnostiqué atteint de fièvre charbonneuse cette année dans les Hautes-Alpes.

Communiqués de la DDCSPP 05

-          Télécharger le communiqué du 31 août 2018

Recommandations concernant la pratique de la chasse sur les communes concernées

A ce jour, il n’y a aucune mesure réglementaire de suspension ou de restriction de la chasse vis-à-vis de la fièvre charbonneuse dans les Hautes-Alpes.

Il est toutefois recommandé aux chasseurs d’avoir une maîtrise parfaite de leurs chiens, pour éviter qu’ils puissent se contaminer avec des cadavres ou des animaux malades. En particulier, la chasse à l’approche ou à l’affût peut être préférée à la chasse en battue, jusqu’au 15 septembre 2018. L’utilisation de chiens sur les zones contaminées doit donc se faire en connaissance des risques.

Lors de la découpe des animaux prélevés à la chasse, respectez les règles d’hygiène habituellement préconisées lors de l’éviscération du grand gibier : port de gants jetables et équipements de protection individuels. Des lésions inhabituelles sont facilement repérables sur un animal contaminé.

Dans les communes où des cas ont été diagnostiqués et les communes limitrophes, il est souhaitable de faire examiner systématiquement les viandes et abats par une personne formée à l’examen initial de la venaison, et de bien faire cuire les viandes.

En cas de découverte d’un animal sauvage mort

Les cadavres d’animaux morts de fièvre charbonneuse présentent une congestion généralisée (muqueuses sombres), des hémorragies, et/ou des écoulements de sang par les orifices naturels et, fréquemment chez les sangliers, un œdème de la gorge. (Voir le communiqué de la DDCSPP)

En cas de découverte de cadavre de mammifère sauvage présentant des signes de fièvre charbonneuse (surtout herbivores et sangliers) dans les communes concernées :

contactez l’ONCFS au 04 92 51 13 93

En savoir plus sur cette épidémie

-          Brochure sur la Fièvre Charbonneuse éditée par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (anses)

-          Site internet de la Préfecture des Hautes-Alpes

Télécharger le compte rendu de la réunion d'information du 06 septembre