slogan

banniere

Vous êtes iciLa faune sauvage et sa gestion»Petite faune de plaine»Le canard colvert
Gap : Aujourd'hui le soleil se lèvera à 06:43 et se couchera à 20:27.

Le canard colvert

Statut biologique

canard-colvert-volLes principales observations de canard colvert sont réalisées sur les basses vallées de la Durance et du Buech mais les quelques rivières et plans d'eau du Laragnais, du Buech et du Champsaur accueillent également quelques oiseaux nicheurs.


A dire d'expert, les populations semblent se maintenir à des niveaux d'abondance intéressant étant donnée la qualité des biotopes (eaux froides et rapides) pour l'accueil des anatidés. Les données issues des comptages d'oiseaux hivernants réalisés par l'ONCFS font état d'un pic d'observation au début des années 1990.

Depuis les comptages d'hivernants sont moindres sur les sites recensés. Il n'est pas possible de déduire des conclusions sur le niveau des populations mais le déplacement des effectifs est fort probable.  On ne remarque pas de véritable progression géographique de l'espèce dans les Hautes Alpes.

Notre département accueille deux types d'oiseaux : sédentaires et hivernants.

Habitat

Le canard colvert est très éclectique dans le choix de son habitat. II fréquente une grande variété de milieux pourvu qu'il y trouve nourriture et sécurité.

En période de reproduction, les marais, les lacs et les étangs sont préférentiellement utilisés, mais le canard colvert utilise aussi les bords de ruisseaux, de rivières et de mares, y compris en milieu urbain s'il n'y est pas dérangé.

Le canard colvert peut aussi nicher dans les zones de montagne, jusqu'à plus de 2 000 mètres d'altitude.

Pendant la période d'hivernage, le colvert utilise les mêmes milieux que ci-dessus, au moins pour satisfaire ses besoins alimentaires pendant la nuit. Pendant la journée, les individus se regroupent sur des plans d'eau vastes et dégagés (grands étangs et marais, fleuves, estuaires) où les comportements de repos, de toilette et les interactions sociales sont dominants.

Objectifs de gestion

Développement de populations naturelles autorisant des prélèvements par la chasse

  • Encourager les mesures de gestion des prélèvements
  • Conserver des milieux propices à l'espèce (hivernage, reproduction)